Fanny Smith doit faire preuve de patience avant de partir à l’assaut de sa 14ème saison sur la Coupe du monde de skicross. Le coup d’envoi de l’hiver n’a pas pu être donné ce week-end à cause du manque de neige.

Pour la Villardoue, cette nouvelle n’est pas forcément mauvaise. Depuis le mois de mars dernier, elle a en effet décidé de procéder à plusieurs changements majeurs. La médaillée de bronze des Jeux Olympiques de Pékin a tout d’abord opté pour une nouvelle marque de skis. Après 13 années passées chez « Stöckli », couronnées par 29 victoires en Coupe du monde, la Vaudoise a rejoint « Völkl ». Un choix qui a pour but de lui permettre de rester au sommet. La saison dernière, elle n’a pas remporté le moindre succès. Une grande première depuis 2017.

Mais si la Chablaisienne a toujours le feu sacré, elle risque d’avoir besoin d’une période d’adaptation pour avoir de bonnes sensations sur son nouveau matériel. C’est pour cette raison que l’athlète de 30 ans a consacré beaucoup de temps à peaufiner les moindres petits détails en Amérique du Sud. Elle y a passé de nombreuses semaines cet été pour s’entraîner sur une neige « naturelle ».

Fanny Smith est largement revenue sur cette préparation un peu spéciale et sur ce changement de taille samedi dans « La Tablée des Sports ».

Pour la skieuse de Villars, son été a également été marqué par le remplacement de l’un de ses deux préparateurs physiques. Là aussi, l’objectif est de continuer à progresser pour se maintenir parmi l’élite et pour, pourquoi pas, pouvoir prendre le meilleur sur sa rivale suédoise Sandra Näslund.

Détentrice du plus grand nombre de victoires sur le front de la Coupe du monde féminine de skicross, la Chablaisienne aborde à nouveau cet hiver avec de grandes ambitions. Toutefois, la notion de plaisir sera encore plus centrale que ces dernières années. Au fil des ans, cette notion a évolué pour Fanny Smith, qui s’est également attardée sur ce point dans notre émission « La Tablée des Sports ».

Avec l’annulation de l’épreuve d’ouverture de la saison ce week-end aux Deux Alpes, en France, la Coupe du monde de skicross sera normalement lancée le mercredi 7 décembre à Val Thorens. Quant au point d’orgue de l’hiver, il est donc programmé au mois de février, avec les Mondiaux organisés à Bakuriani, en Géorgie.