La carrière de Sébastien Buemi en Formule E prendra un sacré tournant l’année prochaine. Après huit saisons passées au sein de l’écurie « Nissan e.dams », le pilote d’Aigle a décidé de changer d’air.

Il y a deux semaines, son arrivée chez l’équipe privée britannique « Envision Racing » a été officialisée. Il y a paraphé un contrat qui porte sur « plusieurs années ».

Après 24 mois compliqués, le Chablaisien espère se relancer en 2023. Son but sera de pouvoir à nouveau se mêler à la lutte avec les meilleurs. Le champion du monde 2016 de la catégorie réservée aux monoplaces 100% électriques, qui compte 13 victoires à son actif, court après un succès depuis le mois de juillet 2019. Le Vaudois avait alors triomphé dans les rues de New York.

Trois mois avant le lancement de la prochaine saison à Mexico (samedi 14 janvier), l’heure est déjà aux premiers préparatifs. Et les changements sont nombreux. De quoi rendre l’ouverture du nouveau chapitre de la carrière de Sébastien Buemi plus concret. Nous y sommes revenus samedi dans notre émission « La Tablée des Sports ».