Les skieuses suisses ont brillé durant le mois de février aux Jeux Olympiques à Pékin. Deux semaines après la cérémonie de clôture, la Coupe du monde a repris ses droits. Et chez les dames, les stations helvétiques ont été à l'honneur.

Après Crans-Montana le week-end dernier, c'est cette fois Lenzerheide qui est à l'honneur. Au programme : un Super-G samedi, puis un géant dimanche. L'occasion, à nouveau, pour les athlètes de fêter leurs exploits réalisés en Chine avec leur public. Que ce soit en Valais ou dans les Grisons, les spectateurs ont été de la partie. Même Roger Federer a fait le déplacement samedi à Lenzerheide. L'opportunité était belle de voir Lara Gut-Behrami, Michelle Gisin, Corinne Suter ou encore Wendy Holdener, toutes médaillées sur les pistes de Yanqing, à l'oeuvre.

Mais l'engouement était-il différent par rapport aux hivers précédents ? Le public suisse n'est-il pas un public d'habitués, qui aime assister à de telles épreuves ? La situation sanitaire, qui permet désormais à la foule de retrouver les aires d'arrivée sans de nombreuses restrictions à la clé, a-t-elle poussé les gens à se rendre sur ces courses ? Nous avons passé en revue ces questions samedi dans "La Tablée des Sports" avec notre envoyé spécial à Lenzerheide, Hugo Da Custodia.