Montreux accueille pour la 4ème fois ce week-end les finales du top 16 européen de tennis de table. Que ce soit du côté féminin ou masculin, l'élite continentale est présente pour en découdre à la salle du Pierrier.

Et pour cet évènement organisé sur la Riviera, un joueur et une joueuse suisses ont à nouveau eu le droit d'intégrer le tableau. Chez les dames, c'est la Vaudoise Rachel Moret qui a encore répondu présente. En revanche, un "petit nouveau" a pu goûter pour la toute première fois à ce tournoi chez les hommes. Il s'agit du Neuchâtelois Barish Moullet. A tout juste 19 ans, cet étudiant en sciences du sport à l'Université de Lausanne a validé son ticket grâce à sa victoire dans la compétition de qualification disputée entre les membres de l'équipe nationale. Et il a été verni par le tirage au sort des 8èmes de finale. Le pensionnaire du club de tennis de table de La Chaux-de-Fonds a pu affronter l'une de ses idoles, l'Allemand Timo Boll, véritable légende vivante de ce sport.

Si cette rencontre s'est soldée par une défaite quatre sets à zéro, le 1'581ème joueur mondial a surtout vécu la plus belle expérience de sa jeune carrière. Une carrière qui est encore loin d'être dessinée. Barish Moullet ne projette pas pour le moment de se consacrer pleinement à sa passion. Nous sommes partis à sa rencontre samedi dans "La Tablée des Sports".