Série de Noël (6/7): Thibault Métraux, patineur de Leysin

Série de Noël (6/7): Thibault Métraux, patineur de Leysin
Photo: Facebook Thibault Métraux

Certains athlètes peuvent profiter des Fêtes de fin d’année pour se faire plaisir. Depuis une semaine, nous consacrons une série à cette thématique avec plusieurs jeunes sportifs de la région.

Il en ressort que la plupart d’entre eux ont l’occasion de prendre du bon temps à Noël. Les entraînements sont moins nombreux et on est moins regardant par rapport aux repas. C’est notamment le cas du patineur de Leysin Thibault Métraux. Spécialiste de short-track, le coureur de 19 ans sort d’une année importante dans sa carrière. Il a en effet pu goûter à ses premières épreuves de Coupe du monde avec les élites. Il s’est prêté au jeu de l’interview de Noël.

 

Thibault Métraux, que retenez-vous de votre année 2021 ?

On va éviter de mentionner le Covid (Rires)… Plus sérieusement, au niveau sportif, la fin de saison passée a été réduite. Je n’ai eu que deux courses, mais elles se sont assez bien passées. Puis là, le début de saison a démarré très fort, avec quatre manches qualificatives pour les Jeux Olympiques. C’étaient mes premières qualifs et c’était vraiment incroyable. C’était aussi épuisant, mais que des bonnes expériences.

 

Est-ce qu’il y a un souvenir en particulier que vous gardez de cette dernière année ?

C’est le plus récent. J’ai fini ma dernière compétition avec deux records à la clé, dont un record de Suisse. Donc c’était un super moment et c’est ce qui va me rester de cette année 2021.

 

A l’heure des Fêtes de Noël, quel cadeau serait parfait pour l’athlète que vous êtes ?

Pour moi, l’idéal serait que sous le sapin de Noël, j’aie dix nouveaux coéquipiers (Rires). Si je pouvais m’entraîner en groupe, ce serait vraiment super. Mais de manière plus réaliste, une nouvelle paire de patins, ce serait génial. Il faut dire que c’est une dépense qui représente en général une bonne partie du budget. Ces patins ne se font pas en Suisse. On doit se déplacer à l’étranger, ou alors, si on a de la chance, en Suisse alémanique. Une personne mandatée par la marque que l’on a choisie va nous préparer une sorte de plâtre sur le pied. Et puis ce moule part au Canada, en règle générale, où il va être transformé en carbone. Nos patins nous reviennent ensuite formés à nos pieds.

 

Hormis la tradition des cadeaux, il y a aussi la tradition des repas copieux durant les Fêtes. Est-ce qu’en tant qu’athlète, on a l’occasion d’en profiter et de se faire plaisir ?

Oui. De manière générale, je ne suis pas trop regardant par rapport à ce que je mange. Je me dis que je me dépense déjà assez à côté. Après, pendant les Fêtes, j’essaie de me limiter un peu, de ne pas enchaîner les repas à midi et le soir durant trois jours d’affilée, mais au final, c’est souvent ce qu’il se passe quand même (Rires). Mais bon, ce n’est qu’une fois par année... alors on n’est pas trop regardant. En ce qui me concerne, en tout cas.

 

Il sera ensuite temps de passer le cap de la nouvelle année. Un cap qui s’accompagne souvent de bonnes résolutions. Quelle serait la vôtre ?

Travailler encore plus fort pour essayer de progresser encore plus en vue des saisons à venir. Et puis cette fois réussir à me qualifier pour les Jeux Olympiques de 2026.

Copyright Radio Chablais 2022. Tous droits réservés.

Radio Chablais SA - Rue des Fours 11A - CP 112 - 1870 Monthey 1 - Tél : +41 24 47 33 111 - Fax : +41 24 47 33 112 - info(at)radiochablais.ch

 

Médiation  Certification ISAS    Publicité   Contactez-nous

Vous êtes à la maison, au travail, en vacances, en voiture, ... Radio Chablais vous suit partout !

Disponible sur App Store
Disponible sur Play Store
Radio Chablais est disponible sur myTuner RadioListen of myTuner Radio!
Swiss Radio Player