Festivités du 1er août: feu les artifices?

Festivités du 1er août: feu les artifices?

Les festivités du 1er août riment souvent avec feux d’artifice. Une tradition de plus en plus critiquée, au point que certaines communes y renoncent. Tour d’horizon dans la région.

Comme chaque année, le pays va se parer de drapeaux rouges à croix blanche le 1er août prochain. Pour célébrer la fête nationale suisse, de nombreuses communes organisent des évènements. Outre les incontournables cortèges, brunches ou grillades de cervelas, les feux d’artifice sont depuis longtemps entrés dans la tradition. Mais depuis quelques années, ils perdent de leur superbe.

Gouffre financier, écologiquement désastreux, risqués en période estivale toujours plus sèche, générateurs de pollution sonore… les arguments de leurs détracteurs ne manquent pas. Si bien que certaines communes ont décidé de renoncer à la pratique. C’est le cas de Martigny – qui a annoncé que 2023 sera la dernière édition de ses célèbres feux au-dessus du château de la Bâtiaz. Dans notre région, la commune de Champéry n’en organisera plus. «On va essayer pendant deux ou trois ans de proposer autre chose. On fera le bilan ensuite», explique Jean-Philippe Borgeaud, conseiller communal en charge du tourisme. «Je pense que ce qu’on présentera cet été peut séduire.»

A Champéry, 5'000 personnes avec ou sans feux

Le programme champérolain prévoit notamment un cortège aux flambeaux et un show de parapentistes. Et Jean-Philippe Borgeaud de reprendre: «le Conseil communal a pris cette décision sur la base de plusieurs facteurs: les contraintes sécuritaires sont toujours plus élevées, la météo rend la tenue de l’évènement très incertaine et beaucoup de gens se plaignaient de la pollution sonore engendrée, notamment sur les animaux.»

Reste que les feux d’artifice peuvent être un atout touristique, qui plus est pour une station comme Champéry. Jean-Philippe Borgeaud relativise: «Nous organisons énormément d’activités durant la journée du 1e août, avec en point d’orgue la rue du village qui est animée par les sociétés locales. Ça attire entre 5'000 et 6'000 personnes, dont certaines redescendaient en plaine avant les feux. Je ne pense pas que ce soit un élément décisif pour attirer du monde.»

Au Bouveret, une tradition vieille de 50 ans

La vision diffère au bout du Léman. Au Bouveret, le spectacle pyrotechnique du 31 juillet réunit chaque année 20'000 personnes sur les quais, même s'ils sont pour le moment interdits, suite à l'annonce du canton du Valais. «Les feux d’artifice ont lieu au Bouveret depuis la fin des années 1970, ils sont l’évènement le plus important de l’année et sont essentiels touristiquement parlant», analyse Cédric Bussien, municipal en charge du tourisme à Port-Valais.

Et quid des problématiques liées à une telle pratique ? «Nous en avons parlé avec mes collègues du Conseil. Sur l’aspect sécuritaire, le fait de tirer les feux depuis le lac nous évite de très nombreux risques. Pour la pollution sonore, nous avons pris contact avec le parc naturel des Grangettes qui nous a confirmé que la séance impacte la faune autant qu’un orage. Quant à la pollution, une entreprise spécialisée nous assure que ces feux représentent un vol aller-retour pour Dubaï.» Cédric Bussien poursuit en précisant que la Municipalité étudie constamment des solutions pour réduire davantage les nuisances, sans pour autant imaginer supprimer l’évènement.

Vevey à l’écoute de la population

Un pas qu’a décidé de franchir Vevey. La cité de la Riviera n’organise plus de feux depuis trois ans. Résultat d’une intervention politique d’Yvan Luccarini. En décembre 2019, alors membre du législatif, l’actuel syndic avait vu son amendement pour supprimer ce poste du budget communal être accepté. Avec d’autres chiffres à l’appui. «En Suisse, on estime que les feux d’artifice représentent 2% de toutes les émissions de particules fines», pointe Yvan Luccarini. «En termes d’émission de CO2, pour une tonne de combustible qui explose, c’est l’équivalent de 3600 km en voiture. Ce sont donc des proportions importantes. Sans compter les nuisances moins mesurables sur la faune.»

Pas d’explosion de poudre colorée dans le ciel veveysan, donc. Ce qui ne veut pas dire que le 1e août est délaissé par la commune. «Il y a quand même ce besoin d’émerveillement. La fête nationale est un de ces moments de l’année où l’on peut être ensemble. On veut marquer le coup, raison pour laquelle on invite la population à nous transmettre ses idées et ses attentes par rapport à ce jour particulier.» La commune de Vevey organise cet été un brunch et des animations au bord du Léman.

Liste non-exhaustive des feux d'artifice dans la région - avant l'interdiction valaisanne de faire des feux en plein air

31 juillet :
- Le Bouveret

1er août :
- Montreux
- Monthey
- Leysin
- Villars
- Massongex
- Evionnaz
- Vouvry



suivez-nous, on vous suit

Rue des Fours 11A
CP112
1870 Monthey 1

Réception : +41 24 47 33 111
Mail : info(at)radiochablais.ch

Whats’App : +41 79 364 31 06
Jeux : +41 24 47 33 123

Installe gratuitement notre app
pour iPhone, iPad et Android
Radio Chablais dans l'App StoreRadio Chablais dans Google Play

Suis-nous sur les réseaux

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
En savoir plus
Fonctionnel
PHP.net
Accepter
Décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner