Les CFF vont lancer une première phase de travaux au mois d’août prochain. L’ex-régie fédérale prévoit de prolonger le quai numéro un et d’adapter le quai central de manière provisoire.

La gare pourra ainsi accueillir les trains de 300 mètres dès la fin du chantier, en décembre.

En parallèle, les CFF mettent aussi à l’enquête publique la deuxième phase des travaux. Il s’agira notamment de construire un quai central plus long et de revoir les accès du passage sous-voies pour faciliter les déplacements des personnes à mobilité réduite. La compagnie espère lancer cette deuxième phase des travaux fin 2020.

Le coût total des travaux se monte à 20,5 millions de francs.