Solan Oberholzer a changé de vie depuis bientôt une année. A tout juste 17 ans, le nageur de Collombey-Muraz a quitté la cocon familial pour rejoindre le Tessin.

A la fin de l'été passé, le Chablaisien a intégré le Centre National de Performance de Swiss Aquatics à Tenero. Il a ainsi laissé le Vevey Natation Riviera derrière lui pour franchir un palier dans sa jeune carrière. Désormais, son quotidien est bien différent. Changement de coach, de méthode d'entraînement, mais aussi de langue. Deux séances rythment également ses journées. L'adaptation n'a donc pas été facile.

Mais le Bas-Valaisan a fini par prendre ses marques. Dorénavant, il peut notamment se targuer de côtoyer un certain Noè Ponti, médaillé de bronze aux Jeux Olympiques de Tokyo, lorsqu'il aligne les longueurs dans le bassin tessinois.

Et le pari semble commencer à payer. Dans dix jours, Solan Oberholzer participera pour la 2ème fois aux championnats d'Europe juniors à Bucarest, en Roumanie. Son objectif sera clair: atteindre les demi-finales du 200 mètres brasse. 

Avant cette échéance qui fera office de point d'orgue de sa saison, le Collombeyroud s'est livré à notre micro sur sa nouvelle vie à l'autre bout de la Suisse. C'était samedi dans notre émission "La Tablée des Sports".