En VTT, pour sa 32ème édition, le « Grand Raid » retrouvera son format classique. Pendant deux ans, l’épreuve valaisanne, qui relie Verbier à Grimentz, a été largement perturbée par la pandémie.

Mais 2022 marquera le retour à la normale avec les tracés habituels et plus aucune restriction sanitaire. Des nouveautés feront également la part belle aux plus jeunes. Malgré tous ces voyants qui semblent être au vert, les inscriptions peinent à décoller. Jusqu’ici, seules 950 personnes ont réservé ce week-end du 19 et 20 août. Pour le président du comité d’organisation du « Grand Raid », Jean-Pierre Fournier, ce chiffre, plus bas que les précédentes éditions, est une conséquence directe du Covid-19.

Sur la question de l’affluence, les organisateurs n’ont aucun pouvoir d’action. Mais à un peu plus de deux mois de l’épreuve, qui fait partie des « UCI MTB Marathon Series », Jean-Pierre Fournier se veut rassurant.

Si bon nombre d’amateurs ont déjà prévu de se challenger, des athlètes plus confirmés seront aussi de la partie. La course est en effet une étape de « l’Alpin Cup » mais aussi des « UCI MTB Marathon Series ». Les précisions de Jean-Pierre Fournier, président du comité d’organisation du « Grand Raid ».

À noter que pour la première fois dans l’histoire du « Grand Raid », des VTT électrique pourront s’élancer sur un autre tracé que celui qui leur était réservé entre Évolène et Grimentz. Les départs de Verbier, Nendaz et Hérémence seront également ouverts aux deux roues possédant une batterie rechargeable.