Une augmentation du nombre d’accidents de haute-montagne a été constatée cet été en Valais.

Selon la police cantonale, elle est à mettre en lien avec plus de 8 semaines de beau temps. Et donc une fréquentation en hausse des sommets alpins. L’Association suisse des guides et la police en appellent à la prudence. Notamment en raison de la fonte accélérée des glaciers et du dégel du permafrost. Et de conseiller aux personnes qui s’aventurent en montagne de s’encorder lors de certaines courses en terrain délicat. Ou alors de s’engager sur des itinéraires ne justifiant pas un encordement. Il peut aussi être fait appel à un guide de montagne au besoin.