Meilleurs qu’imaginés, ils affichent néanmoins une perte de près de 92'000 francs et ont été validés hier soir par le Conseil communal.

La marge d’autofinancement s’élève à quelque 1,4 million francs. La somme sera notamment utilisée pour la mise aux normes du plan général d’évacuation des eaux.