Le galeriste d’art retraité, ayant vendu frauduleusement plusieurs copies d’un faux bronze de Ferdinand Hodler, est fixé sur son sort.

Ce matin à Vevey, le Tribunal correctionnel de l’arrondissement de l’Est vaudois l’a condamné à 18 mois de prison avec quatre ans de sursis. Soit exactement la peine requise la veille par le procureur.

Le Vaudois de 73 ans, ayant officié à Vevey et Genève, est reconnu coupable des chefs d’accusation d’abus de confiance et d’escroquerie par métier. A l’énoncé du verdict, il est apparu impassible. Le retraité est aussi condamné à verser au total environ un million de francs de dommages et intérêts à ses victimes. Son avocat se laisse le temps de réfléchir quant à un éventuel appel de cette condamnation auprès du Tribunal cantonal.