L’exposition en plein air d’œuvres en mouvement a été vernie aujourd’hui, et est à voir jusqu’au 31 octobre.

Huit artistes romands ont installé leurs créations au Parc de l’Aiglon, ainsi qu’à la piscine municipale, au Parc des Noyers, dans la cour du Collège Michel Mayor ou encore dans quelques commerces du centre-ville. Nouveauté cette année: l’Espace Graffenried, situé dans l’ancienne maison de commune, propose lui aussi des œuvres cinétiques.

Certaines ont été créées spécialement pour l’occasion. On y trouve par exemple les univers de Pascal Bettex, Charles Morgan, René Progin et K-soul. L’exposition Spirale est gratuite, et la plupart des créations sont accessibles à pied ou en transport public.