Une équipe du CHUV a mis au point un nouveau test sérologique pour détecter une contamination au coronavirus.

Il a été réalisé en collaboration avec l’école polytechnique fédérale de Lausanne et le Swiss Vaccine Research Institute. Particulièrement sensible, ce test permet de détecter les anticorps longtemps après l’infection. Une évaluation réalisée par plusieurs organes démontre que ce test présente une sensibilité supérieure de 15% à 30% par rapport à quatre autres tests qui poursuivent le même but.

Le CHUV explique que les tests de sérologie permettent de détecter dans le sérum d’une personne la présence d’anticorps, qui sont le reflet d’une exposition au virus. Très utiles d’un point de vue épidémiologique, ils témoignent du degré d’immunité d’une population donnée.