Il a publié aujourd'hui un arrêté modifiant les normes en vigueur.

Une chose ne change pas : seules les entreprises de pompes funèbres agréées peuvent prendre en charge les défunts. Le libre choix de l'inhumation ou de l'incinération reste aussi garanti. En revanche, certaines exigences sont assouplies, par exemple pour les véhicules permettant de transporter les corps. Les monopoles communaux concernant notamment les inhumations sont aussi suspendus.