À Vevey, l'Alimentarium a dû reporter le lancement de sa nouvelle exposition temporaire intitulée « The food we love to hate » (« La nourriture que nous aimons détester »), prévu aujourd'hui.

En attendant, les visiteurs sont invités à venir enrichir projet virtuellement. Le but est de confier, sur la toile, leurs dégoûts et autres répulsions alimentaires. Plusieurs témoignages sont déjà en ligne. Par ailleurs, pour agrémenter les longues journées de confinement, petits et grands peuvent suivre des cours de cuisine en ligne. Une manière pour l'Alimentarium de continuer à faire voyager son public tout en restant à la maison.