Nestlé s’engage pour la sécurité financière de ses employés. La multinationale veveysanne a annoncé jeudi un paquet de mesures destinées à limiter l’impact de la pandémie de coronavirus.

Un minimum de 12 semaines de salaire est notamment garanti pour le personnel contraint au chômage technique. Des « accords généreux » ont aussi été conclus pour les collaborateurs atteints par le Covid-19. Enfin, des prêts ou des avances sur salaire seront disponibles pour les personnes en difficultés financières.

Mais le géant de l’alimentaire ne s’est pas engagé que pour ses employés. Il s’est engagé à verser 10 millions de francs à la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Toute contribution d’un membre du personnel à cette organisation sera aussi doublée.