Les analyses du Viaduc de Riddes sont terminées et confirment le bien-fondé des restrictions annuelles de tonnage sur l’ouvrage.

Afin de restaurer le trafic poids lourd au plus vite, un projet d’assainissement a été lancé. Estimés à une dizaine de millions de francs, les travaux se dérouleront durant les trois prochaines années. Jusqu’à leur réalisation, le viaduc restera interdit aux véhicules de plus de 3,5 tonnes.

En parallèle, l’étude des variantes concernant l’avenir de la jonction autoroutière et de la route cantonale ont été initiées, précise le canton dans un communiqué.