La gouvernance des VMCV arrive à nouveau sur la table du Grand Conseil vaudois.

Le groupe socialiste a déposé une interpellation hier pour savoir où en était la situation des transports publics de la Riviera. Le texte pose plusieurs questions au Conseil d’État : est-ce que la société respecte la loi sur le travail, est-ce que la gestion du personnel s’est améliorée ou encore est-il possible de consulter l’audit réalisé par l’Office fédéral des transports. Les VMCV étant subventionnées par le Canton, le PS se demande également si un représentant de l’État ne devrait pas siéger au Conseil d’administration des VMCV.

La réponse du Gouvernement devrait être rendue d’ici trois mois, selon le délai de réponse prévu.