Pro Natura a choisi le chat sauvage européen comme l'animal de l'année 2020.

Autrefois au bord de l'extinction, ce chasseur colonise à nouveau son territoire. On dénombre aujourd’hui entre 400 et 900 individus, dont la majorité est établie dans le Jura. Dans les Alpes vaudoises, des traces du félin ont été détectées, mais trop peu pour parler de colonie. Pro Natura précise que l'espèce n'est pas encore complètement sauvée. Elle risque l’extinction génétique car beaucoup de chats sauvages s’accouplent avec leurs cousins domestiques. Cette hybridation pourrait, à terme, provoquer la disparition du gène.