L’Alimentarium fait appel à la population pour contribuer à sa prochaine exposition « The food we love to hate ».

Le musée veveysan veut étudier les produits que le consommateur n'apprécie pas comme les escargots, le chou de Bruxelles ou encore les insectes. L’idée est de cartographier les aliments par ordre de dégoût et d’analyser leur dimension culturelle, sociale, historique et scientifique. L’Alimentarium invite donc le public à communiquer via des textes, des photos ou des petites vidéos d’ici au mois de juin de cette année. L’exposition doit démarrer le 2 avril.