Pour que les enfants se nourrissent mieux, il faut les rapprocher de leurs aliments. C’est ce que préconise un postulat, déposé hier soir au Conseil communal de Vevey par le groupe socialiste.

Le texte propose de faire entrer fruits et légumes dans les cours des écoles, en instaurant des jardins urbains ou en plantant des arbres. Certains élus ont protesté, soulevant entre autres les coûts qu’engendrerait un tel projet. Au final, le postulat a été transmis à la Municipalité par 38 voix pour, 33 contre et deux abstentions.