L’affaire de l’arme factice retrouvée dans le bureau du procureur valaisan sera confiée à un magistrat externe.

Le Neuchâtelois Pierre Cornu a été nommé ce matin par le Parlement. La Commission de justice a rappelé qu’il s’agit de la procédure habituelle lorsque le Ministère Public est directement visé par une enquête.

Pour rappel, cette arme, un pistolet à air comprimé, avait été séquestrée dans le cadre d’une enquête judiciaire il y a plus de 20 ans. Elle aurait dû être détruite depuis longtemps.