2018 aura été une année en demi-teinte pour l’Etablissement cantonal vaudois d’assurance. Il enregistre un bénéfice d’un million de francs.

Mais si le bilan incendie est resté stable, l’exercice a été chargé du point de vue des éléments naturels durant le premier semestre. La charge dépasse les 100 millions, soit près du double de 2017. Le seul orage de juin à Lausanne a causé pour plus de 30 millions de dégâts.

Côté financier, les placements de l’ECA ont dégagé des performances nettement moins réjouissantes qu’un an auparavant.