Un texte inutile et qui n’aura aucun effet contre le terrorisme : c’est avec ces mots que les opposants vaudois à la nouvelle loi sur les armes ont lancé leur campagne ce matin.

Représentants de l’UDC, de la société des carabiniers et de la Fédération des abbayes ont notamment exposé leurs arguments. Leur cheval de bataille : défendre le tir sportif qui, selon eux, est menacé par le texte vu le durcissement des conditions de détention de certaines armes. Ils estiment, en outre, qu’un « non » ne rimerait pas avec une sortie forcée de la Suisse de l’espace Schengen-Dublin.

Rappelons que les citoyens seront appelés aux urnes le 19 mai.