Les Mondiaux de ski alpinisme pourraient se tenir à Morgins en 2025. Pour cette édition qui se tiendra une année avant l’entrée de ce sport aux Jeux Olympiques, la station chablaisienne espère être retenue.

Elle a officialisé ce jeudi matin sa candidature. Il s’agira maintenant de convaincre le Club Alpin Suisse, puis l’ISMF, soit la Fédération internationale de ski alpinisme.

Morgins aura l’occasion de promouvoir son dossier cet hiver. La Coupe du monde fera en effet halte dans la région des Dents-du-Midi du 11 au 14 janvier. Trois épreuves seront organisées à cette occasion : une verticale, un sprint, puis une course individuelle. Quatre jours durant lesquels il faudra mettre en avant les qualités du site. Yannick Ecoeur, chef technique de ces épreuves de Coupe du monde à Morgins, en a bien conscience.

Pour ces rendez-vous, l'histoire liée à la montée de la Foilleuse, le grain de folie amené au parcours de sprint et la nature mise en vitrine durant l'épreuve individuelle sont autant de facteurs qui seront prônés par les organisateurs. Et les athlètes semblent conquis. En tant qu'ancien coureur professionnel, Yannick Ecoeur est bien placé pour le savoir.

Reste maintenant à passer à la vitesse supérieure. Après avoir intégré le calendrier international l’an dernier, les organisateurs entendent confirmer que le site morginois a tous les atouts nécessaires. Mais la concurrence sera féroce. Il se murmure notamment que Bormio pourrait recevoir les championnats du monde en 2025, en guise de répétition générale une année avant les JO. Mais le président du comité d'organisation de la manche de Coupe du monde de ski alpinisme à Morgins, Charly Rey-Mermet, est déterminé. 

La décision officielle quant à l’attribution de ces Mondiaux devrait a priori tomber entre fin 2023 et début 2024. A en croire Yannick Ecoeur, un verdict pourrait toutefois déjà être rendu au cours de l’hiver à venir.