On voyage dans les années grâce au tube du grenier sur Radio Chablais.

Aujourd'hui, on remonte jusqu'en 1975. Sacré saut dans le temps mais quel bonheur de retrouver Esther Phillips, cette chanteuse américaine spécialisée dans le jazz mais qui a quand même connu son heure gloire en 1975 avec "what a difference a day makes", un titre à la base écrit en espagnol par Maria Grever en 1934. C'est  Dinah Washington qui l'a traduit et interprété pour la première fois en anglais en 1959 avant qu'Esther Philipps lui donne des airs disco...