Villeneuve : le jass, un atout pour lutter contre la solitude des aînés

Villeneuve : le jass, un atout pour lutter contre la solitude des aînés
  • Nelly Cretton (86 ans, à gauche) et Sylvette Murisier (77) dans la salle paroissiale réformée de Villeneuve.

Des parties de jass pour lutter contre la solitude. C’est le principe d’une tradition née il y a plus de 50 ans à Villeneuve, qui est aujourd'hui gérée par deux retraitées.

À la salle paroissiale réformée de Villeneuve, on tape du carton tous les jeudis après-midi. Une activité mise sur pied il y a plus d’un demi-siècle dans le cadre du cercle protestant par le juge de paix Vuagnoux. L’idée était alors de proposer une activité pour les aînés de la commune lacustre.

50 ans plus tard, cette tradition existe toujours. Elle est gérée par deux retraitées, Nelly Cretton, 86 ans, et Sylvette Murisier, 77 ans. Autrefois toutes deux présidentes de la société de gym locale, elles ont décidé de reprendre l’organisation des matchs en octobre 2021, après une pause forcée due à la pandémie de coronavirus. Les deux femmes peuvent notamment compter sur la Fondation villeneuvoise François et Madeleine Berger, qui prend en charge le coût de location de la salle, qui s’élève à 30 francs par semaine. Les précisions de Nelly Cretton.

Un moyen de vaincre la solitude

Derrière ces après-midis ludiques se cache un véritable objectif d’intégration et de sociabilisation. « On fait quand même un peu de social », avoue Sylvette Murisier. « On n’hésite pas à payer un café aux participants, pour certains, c’est leur seule sortie de la semaine. »

Preuve de ce besoin que ressentent certains aînés à prendre part aux parties de jass : le cas de Jacqueline, 93 ans. « Elle s’est cassé le coude au mois de novembre dernier. Et elle nous a dit vouloir se remettre juste pour venir jouer aux cartes », nous raconte Sylvette Murisier.

De nombreux nouveaux habitants ont en outre pu mieux s’intégrer en arrivant dans la commune grâce à ces après-midi cartes. Sylvette Murisier.

Notons que chaque partie coûte un franc aux joueurs. Ce qui permet aux participants et aux organisatrices de se réunir deux fois par année autour d’un repas, afin de partager un moment de convivialité.

Quel avenir ?

Le jass a une particularité que les deux retraitées trouvent intéressante : il fait marcher l’esprit. « C’est important à notre âge », concède Nelly Cretton. Il est aussi une tradition typiquement suisse. « En général, les hommes savent jouer, car ils ont appris ça à l’armée », indique Sylvette Murisier. « Nous, les femmes, on a appris sur le tas, j’y joue depuis toute petite, et je l’ai appris à mes petits-enfants », rajoute Nelly Cretton.

Les deux femmes tiennent à ce que ce savoir ne se perde pas, tout comme leur rendez-vous du jeudi après-midi. Pour cette raison, elles voudraient attirer plus de jeunes, afin d’assurer leur succession.



suivez-nous, on vous suit

Rue des Fours 11A
CP112
1870 Monthey 1

Réception : +41 24 47 33 111
Mail : info(at)radiochablais.ch

Whats’App : +41 79 364 31 06
Jeux : +41 24 47 33 123

Installe gratuitement notre app
pour iPhone, iPad et Android
Radio Chablais dans l'App StoreRadio Chablais dans Google Play

Suis-nous sur les réseaux

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
En savoir plus
Fonctionnel
PHP.net
Accepter
Décliner
Analytique
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner