VD - Prise d'otages dans un train: victimes libérées et auteur abattu

VD - Prise d'otages dans un train: victimes libérées et auteur abattu

Une prise d'otages a eu lieu jeudi soir dans un train régional Travys reliant Baulmes à Yverdon. Elle a duré environ 4h et s'est terminée par un assaut. Le preneur d'otages, un homme de 32 ans armé d'une hache, a été tué. Les 15 otages ont été libérés sains et saufs.

La prise d'otages a été signalée vers 18h35, à la hauteur d'Essert-sous-Champvent. L'auteur serait un requérant d'asile de nationalité iranienne et attribué au canton de Neuchâtel, a indiqué la police cantonale vaudoise lors d'un point de presse organisé à minuit à Yverdon-les-Bains. Son identité est encore à confirmer par l'enquête en cours, a-t-elle insisté.

Il était menaçant, armé d'une hache et d'un couteau et parlait le farsi et l'anglais, a-t-elle précisé. Il a forcé le conducteur à quitter son poste de pilotage et à rejoindre 14 passagers du train dans une rame. Ce sont ces quinze personnes qui ont été retenues dans le train immobilisé à l'arrêt t d'Essert-sous-Champvent, portes fermées. Certains ont été attachés, selon la police.

Tentative de négociations

Les forces de l'ordre ont été alertées par les personnes bloquées dans le train. Le périmètre a aussitôt été bouclé et des discussions avec des spécialistes négociations de la police cantonale ont débuté, notamment via des messageries des portables des otages, a détaillé Jean-Christophe Sauterel, chef de communication de la police vaudoise. Un interprète parlant le farsi a été engagé.

Une soixantaine de policiers ont pris position autour du train. Vers 22h15, soit près de quatre heures après le début de la prise d'otages, l'assaut a été donné à "un moment où l'homme était séparé de ses otages", selon le porte-parole. Des explosifs de diversion ont été utilisés avant que les forces de l'ordre interviennent "par opportunité" dans le train.

"Le preneur d'otages fonçant avec sa hache dans la direction du groupe d'intervention, un policier a fait usage de son arme pour protéger les otages, touchant mortellement l'auteur", a expliqué M. Sauterel. Il est décédé sur place, malgré la présence d'un médecin parmi l'équipe d'intervention policière, selon lui. Le principe de tir de légitime défense est avancé par la police.

Motivations pas connues

Quant aux otages, ils ont tous pu être été libérés sains et saufs. Ils ont été pris en charge sur place par un dispositif sanitaire avant d'être transportés en bus au Centre de la gendarmerie mobile à Yverdon, encadrés par les équipes de soutien d'urgence (ESU). Ils y ont retrouvé leurs familles qui les attendaient là-bas. Une cellule psychologique a aussitôt été mise en place.

A ce stade de l'instruction pénale ouverte par le Ministère public vaudois, les motivations de l'homme ne sont pas établies, ni son état psychologique, a indiqué de son côté le procureur général Eric Kaltenrieder. On ne sait pas non plus où le preneur d'otages est monté dans le train. Les otages étaient auditionnés en fin de soirée pour les besoins de l'enquête.

/ATS



suivez-nous, on vous suit

Rue des Fours 11A
CP112
1870 Monthey 1

Réception : +41 24 47 33 111
Mail : info(at)radiochablais.ch

Whats’App : +41 79 364 31 06
Jeux : +41 24 47 33 123

Installe gratuitement notre app
pour iPhone, iPad et Android
Radio Chablais dans l'App StoreRadio Chablais dans Google Play

Suis-nous sur les réseaux

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
En savoir plus
Fonctionnel
PHP.net
Accepter
Décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner