Bex: près de cent épicéas soixantenaires abattus

Bex: près de cent épicéas soixantenaires abattus
  • La parcelle communale forestière des Valentines a une surface de près 3000 mètres carré. Crédit photo: bex.ch/

Remplacer des bois de mauvaise qualité par des espèces saines : c’est l’objectif du réaménagement de la parcelle communale des Valentines à Bex. Les travaux d’abattage ont commencé en début de semaine.

Les vieux épicéas de la parcelle des Valentines à Bex vont laisser leurs places à de nouveaux arbres. En raison de la mauvaise qualité des bois, l’Etat de Vaud a accordé à la Municipalité une dérogation pour procéder à l’abattage de ces espèces plantées dans les années soixante. Après consultation de spécialistes de l’environnement, deux espèces ont été retenues pour la parcelle : le noyer commun et le merisier. Ce projet de réaménagement permettra donc de remplacer les épicéas plantés dans les années soixante par ces deux espèces rares. Une initiative sur laquelle la Municipalité travaillait depuis quelques années déjà. Pierre-Yves Rapaz, municipal à Bex :

Les travaux d’abattage ont commencé en début de semaine et auront lieu jusqu’au mois d’avril. La vingtaine de nouveaux arbres sera planté à l’automne, de manière à éviter les épisodes de chaud.

L'équipe



suivez-nous, on vous suit

Rue des Fours 11A
CP112
1870 Monthey 1

Réception : +41 24 47 33 111
Mail : info(at)radiochablais.ch

Whats’App : +41 79 364 31 06
Jeux : +41 24 47 33 123

Installe gratuitement notre app
pour iPhone, iPad et Android
Radio Chablais dans l'App StoreRadio Chablais dans Google Play

Suis-nous sur les réseaux

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
En savoir plus
Fonctionnel
PHP.net
Accepter
Décliner
Analytique
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner