La promotion de la santé auprès des jeunes dans le canton de Vaud contient des lacunes : c’est ce que révèle l’audit de la Cour des Comptes dont les résultats ont été présenté ce mercredi à Lausanne.

Cette autorité indépendante a analysé les actions que la Direction générale de la santé – la DGS – soutient et coordonne pour prévenir le surpoids et l’obésité chez les enfants et les jeunes. Les résultats démontrent des manquements, notamment en raison de données incomplètes : La DGS ne connaitrait que partiellement l’étendue de la problématique.

Les explications de Nathalie Jaquerod, vice-présidente de la Cour des comptes :

La Cour a donc adressé à la Direction générale de la santé huit recommandations : sept ont été acceptées, avec une réserve pour trois d’entre elles.