Elles veulent que l'école de la chimie reste à Monthey! Des députées valaisannes, soutenues par plusieurs élus chablaisiens, s'unissent pour trouver des fonds afin de construire de nouveaux locaux pour la structure.

L’école de la chimie va-t-elle quitter Monthey ? Des députés chablaisiens s’unissent pour l’éviter. Depuis 2017, l’EPIC – l’école professionnelle intercantonale de la chimie – est établi dans des locaux appartenant à Cimo. Le bail de location conclu entre l’entreprise et le canton du Valais arrive à échéance en 2025. A l’étroit dans des bâtiments vieux de 50 ans, l’école se verrait bien trouver un nouveau point de chute. Et pour ces élus au Grand conseil, ce doit être à Monthey. La Collombeyroude du Centre Françoise Métrailler a cosignée une interpellation urgente dans ce sens.

Dans la foulée de la réponse du Conseil d’État, la députée des Verts Nathalie Cretton a déposé une motion au Grand Conseil. Elle demande de doter ce fonds de gestion des immeubles de l’Etat - appelé fonds FIGI - de 300 millions supplémentaires. Nathalie Cretton.

Nathalie Cretton souhaite que sa motion, cosignée par d’autres députés chablaisiens du Grand Conseil, soit débattue lors de la session de décembre. Notez qu'un projet de nouveaux locaux, estimé à 35 millions de francs, a été imaginé dans la zone des Genets à Monthey, derrière l’école de commerce. Il convainc la Municipalité. Son président Stéphane Coppey relève l’importance de l’EPIC pour la commune.