Depuis quelques jours, les internautes valaisans sont à nouveau victimes d’une vague de faux e-mails portant l’en-tête de la Confédération.

Dans un courriel accompagné d’une lettre PDF jointe – prétendument rédigée au nom des autorités fédérales et utilisant souvent les logos de la police – les escrocs allèguent, en français ou en allemand, que les personnes qui reçoivent ces courriels se sont rendues coupables de diffusion de contenus pédophiles sur le net. La police cantonale valaisanne conseille l’ignorer ces messages, de les marquer comme spams, de les supprimer et surtout de ne répondre en aucun cas à ces mails.