Elle est unique en suisse romande et pourtant relativement méconnue.

La cellule APIC pour «Aide psychologique aux intervenants du Chablais» est à disposition des professionnels de l’urgence. Il faut savoir en effet que pompiers, policiers ou ambulanciers peuvent être témoins ou vivre des situations émotionnellement traumatisantes. La cellule met alors à leur disposition des pairs-débriefeurs pour un suivi psychologique. Jusqu’ici, cette année, quelque 60 professionnels chablaisiens de l’urgence ont eu recours à elle en lien avec dix interventions différentes. APIC regroupe cinq services: la police du Chablais vaudois, la police municipale de Monthey, le SDIS Chablais, le CSI Chablais valaisan et le Centre de secours et d’urgences du Chablais et des Alpes vaudoises.