C’est le message que la police cantonale valaisanne adresse aujourd’hui dans un communiqué.

Ces dernières semaines, une recrudescence d’accidents impliquant ces engins a été relevée. De nombreux comportements dangereux sont également constatés. La méconnaissance des obligations à respecter joue probablement un rôle, selon la police. Classés dans la catégorie « cyclomoteurs légers », ces deux-roues électriques ne peuvent, par exemple, pas circuler sur les trottoirs.