L’institut Idiap de Martigny et la HES-SO Valais-Wallis prendront part dès septembre à un projet européen contre les fake news.

Avec 28 autres partenaires du continent, ils comptent mettre l’intelligence artificielle au service des médias. L'algorithme imaginé serait capable de débusquer les contenus douteux, les images falsifiées et les tweets mensongers. Cet outil pourrait ainsi permettre à la presse d’avoir une alternative aux solutions de lutte contre la désinformation proposées par les GAFAM : Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft.

Dans ce consortium de recherche, les deux instituts valaisans étudieront le degré de compréhension et de confiance des individus à l’égard des technologies basées sur l’intelligence artificielle.