Philippe Guignard, comparaît aujourd’hui devant la justice vaudoise.

L’ancienne star romande de la pâtisserie est accusée d’escroquerie pour avoir grugé 16 personnes avec un projet immobilier et pour avoir utilisé leur argent – plus de 3 millions de francs – afin d'éponger des dettes. Les faits remontent à l’automne 2011 alors que l’empire Guignard commence à vaciller. L’entrepreneur-pâtissier urbigène réputé – qui exploite alors plusieurs établissements à la Vallée-de-Joux, Orbe, Yverdon ou encore Lausanne – fait face à ce moment-là à d’importants soucis de trésorerie. Il élabore alors un stratagème pour attirer des bailleurs privés dans un projet immobilier à Orbe. L’objectif consiste en réalité à prendre cet argent pour combler ses dettes. Outre Philippe Guignard, trois autres personnes figurent sur le banc des accusés pour complicité d’escroquerie.