Les déchetteries doivent rester ouvertes, même avec un accès limité pour respecter les mesures sanitaires de la Confédération. C’est ce que demande l’Association des Transporteurs et Recycleurs de déchets du Valais Romand et du Chablais.

Le circuit doit être maintenu non seulement pour des raisons de salubrité publique, mais aussi pour la pérennité des filières de recyclage. La faîtière s’inquiète par exemple pour les usines papetières, dont la survie dépend du tri, si les cartons et papiers finissent dans la poubelle des ordures ménagères. Il en va de même pour le PET, les métaux et le verre.

Dans son communiqué, l’ATRED en profite pour souligner le travail indispensable que continuent d’effectuer les éboueurs, les recycleurs et les transporteurs.