Sa section Enseignement craint que l’apprentissage à distance ne suffise pas, notamment pour les élèves qui rencontrent déjà des difficultés en situation normale.

Le syndicat suisse des services publics exige du Canton qu’il prenne le temps de mettre en place un dispositif comprenant un support matériel et pédagogique. Objectif : ne pas oublier les plus démunis, qui n’ont pas forcément d’ordinateur à la maison par exemple.

Le syndicat va passer au crible la plateforme que la direction générale de l’enseignement obligatoire doit proposer dès la semaine prochaine. Il réclame également des outils pour le post-obligatoire. Enfin, le SSP-Vaud s’oppose à toute évaluation pendant cette période d’école à distance.