Le Grand Conseil a accepté aujourd’hui de la faire passer de 0,18 centime par kilowattheure à 0,6 centime, voire 1 centime en cas de besoin.

Plusieurs amendements ont été discutés mais les députés ont suivi le texte du Conseil d’Etat, qui vise à financer la rénovation énergétique des bâtiments. Le deuxième débat est agendé à la semaine prochaine.

Plusieurs partis ont promis de revenir avec de nouvelles propositions. Certains jugent le projet du gouvernement antisocial et d’autres l’estiment défavorable aux entreprises.