Le président du Grand Conseil vaudois doit démissionner, selon le groupe Ensemble à Gauche et POP. Cette prise de position fait suite au retrait de l’opposition d’Yves Ravenel à la condamnation prononcée pour avoir, entre autres, menacé son épouse.

Les faits remontent à janvier 2019. Lors du jugement, le prévenu avait écopé de 60 jours-amende avec sursis et d’une amende de 960 francs. Alors que le procès devait avoir lieu ce mois-ci au Tribunal de La Côte, l’élu UDC a finalement retiré son opposition, permettant l’entrée en force de l’ordonnance.