La Ville a été choisie pour tester le projet « Demoscan ». Déjà utilisé dans l’Oregon aux Etats-Unis, le concept propose de sélectionner un panel de citoyens pour débattre d’un objet qui sera soumis en votation.

Après discussion, le groupe rédige un rapport qui résume les enjeux du vote. Rapport qui est envoyé à l’ensemble de la population.

2'000 Sédunois ont été tirés au sort ce matin. Un courrier leur parviendra bientôt pour savoir s’ils veulent se lancer dans cette expérience. 20 personnes seront convoquées en novembre pour débattre d’un objet soumis aux urnes le 9 février 2020. Une première analyse des résultats par l’Université de Genève devrait être rendue publique au printemps 2020.