L’office vétérinaire valaisan annonce aujourd’hui avoir ouvert une enquête à la suite de la mort de 25 moutons sur un alpage au-dessus de Loèche en mai dernier.

Après examens des bêtes, le vétérinaire a indiqué que leur mort pouvait être due à une anémie causée par des morsures de tiques. Jusqu'à 300 tiques ont été retrouvées sur certains des animaux.

La procédure a pour but de déterminer si toutes les exigences légales ont été respectées. La législation en matière de protection des animaux exige notamment que le détenteur de moutons contrôle tous les jours le bien-être de ses bêtes. La procédure devrait se terminer d’ici quelques semaines mais le vétérinaire prévient déjà qu’il sera difficile d’établir des certitudes.