Amazentis vient de publier, conjointement avec l’Ecole et l’institut suisse de bioinformatique, les résultats de ses essais cliniques dans « Nature Metabolism ». Ils montrent qu’améliorer l’activité des usines énergétiques des cellules, les mitochondries, grâce à cette molécule aiderait à ralentir la fonte des muscles squelettiques.

Cette découverte fait suite à une étude approfondie de la grenade. La molécule est, en effet, présente dans ce fruit utilisé pour ses bienfaits pour la santé dans de nombreuses civilisations.