Les partis politiques valaisans devront, à l’avenir, être plus transparents quant à la provenance de leurs fonds.

A une très large majorité, le Grand Conseil a accepté aujourd’hui une motion des PDC Sydney Kamerzin et Joachim Rausis. Selon eux, l’objectif est avant tout de gagner la confiance des citoyens. Seuls certains membres de l’UDC s’y sont opposés. Le Gouvernement va maintenant devoir élaborer un projet de loi sur la transparence du financement des partis et des campagnes politiques. Le conseiller d'État Frédéric Favre estime qu'il faudra entre une année et deux ans pour que cette loi puisse entrer en vigueur.