Les comptes 2018 ne devraient pas faire de vague en passant devant le Grand Conseil valaisan.

Et pour cause : alors qu’un trou de 17 millions était annoncé au budget, c’est finalement sur un excédent de revenu d’environ 8 millions et demi que le compte de résultats a été bouclé. Le compte de financement, lui, fait état de 19 millions et demi d’excédent de financement, alors qu’une perte de 28 millions était attendue. Des chiffres noirs notamment expliqués par des rentrées fiscales plus élevées que prévu.

Les Parlementaires risquent donc de n’avoir que peu d’arguments pour refuser les crédits d’engagements qui leur seront soumis durant cette session, en vue d’infrastructures pénitentiaire et de formation, entre autres.