Le projet « Pimiento » de la Migros, qui vise à produire 3'600 tonnes de poivrons à Collombey-Muraz, ne convainc pas tout le monde.

La section UDC de la commune s’y oppose via communiqué. Elle estime que parmi les quelque 120 emplois équivalents plein-temps, seulement une dizaine sont dit « à responsabilité », le reste étant des emplois de saisonniers. Le parti dit craindre une augmentation du nombre de frontaliers, mais surtout de travailleurs des pays de l’Est.  Il redoute également que le projet mette en péril la survie des producteurs locaux.

Une inquiétude également formulée par les Verts du Chablais valaisans, qui s’opposent aussi au projet. Pour eux, il est démesuré et anti-écologiste puisqu’il exige notamment une consommation massive d’énergie.