Mais plusieurs étapes restent à franchir avant cela.

Fortes des conclusions favorables de cinq groupes de travail, les Municipalités soumettront un préavis aux conseils communaux à la fin du mois de mai. Il s’agira notamment pour les élus de mandater la Municipalité afin de rédiger une convention de mariage.

Ce document sera ensuite soumis aux législatifs en janvier 2020. S’il est adopté, la votation pourra alors être organisée.