Le Préfet du Gros-de-Vaud se lance dans la complémentaire au Conseil d’Etat du 17 mars. Il a été désigné en congrès ce soir à Ecublens, après deux tentatives infructueuses en 2011 et 2016. Décidé à mettre toute son énergie dans la campagne, il n'occupera plus sa fonction de préfet, ni ne touchera de salaire dès le dépôt de la liste UDC.

En s’alignant pour la succession du socialiste Pierre-Yves Maillard, l’UDC espère faire coup triple. Avec une victoire, elle récupérerait son siège perdu en 2011 et ferait basculer la majorité gouvernementale à droite. Mais elle souhaite également endiguer l’augmentation des coûts du Département de la santé et de l’action sociale, le département remis en jeu.