Le Conseil communal lui a octroyé hier un crédit de 310'000 francs.

Cette somme doit servir à établir un plan partiel d’affectation après la fermeture de l’établissement en 2019. Pour l’heure, la Municipalité envisage la construction d’un quartier mixte, comme convenu avec le Canton.